Journée gestion des émotions et pilotage automobile

Super User
Hits: 789

Lancé en juin 2018, une vingtaine d’entreprises du département ont déjà testé le programme de “ team building pilotage” !

Ces hommes et ces femmes ont plutôt l’habitude de “ driver ” des équipes de collaborateurs. Ce jour-là, c’est une BMW série 2 de 400 CV qu’ils vont faire “filer droit”. Vendredi, huit Côte-d’Oriens adhérents du club d’entrepreneurs Objectif Business Beaune ont roulé sur le circuit de Dijon-Prenois. L’objectif : apprendre à être de meilleurs managers. Parmi eux, des patrons de PME (petite et moyenne entreprise) de menuiserie, de société de travaux, ou encore de cabinet d’assurances ou d’avocats…

« L’univers de la conduite et celui de l’entreprise se ressemblent beaucoup. Notamment par la sémantique : en voiture, tout comme dans une société, on accélère, on freine, on drive , on se crashe… Rallier ces deux mondes n’est pas anodin », explique Thierry Cesareo, directeur de l’agence de ressources humaines et de développement commercial Azimut Partners, qui a invité ses clients à participer à la journée de roulage de l’entreprise Dijon Auto Racing.

La clé d’un management réussi, c’est…

« Nous mettons les employés derrière le volant de cette voiture de course pour les sortir de leur zone de confort et les toucher dans leurs émotions. Durant les dix minutes pendant lesquelles ils vont rouler, ils sont filmés via une caméra embarquée et une autre située à l’extérieur du véhicule », détaille notre interlocuteur.

Les vidéos sont ensuite visionnées. « On va décrypter les micro-expressions de leur visage. Car si vous arrivez à bloquer vos émotions et à ne rien montrer par votre posture corporelle, le visage, lui, ne trahit jamais », indique Thierry Cesareo.

Alors que le candidat s’éclate dans les virages, le coach , lui, arrive à détecter des réactions physiques qui révèlent la peur, le lâcher-prise, la sensation de puissance ou de perte de contrôle.

« On aide alors le “pilote” à reconnaître ces signaux et à prendre conscience de ses émotions. Puis, on lui apprend à les gérer. Une fois ces deux étapes effectuées, il va ressentir de l’empathie et se tourner vers les autres, puisqu’il n’aura plus à s’occuper de lui-même », assure le directeur d’Azimut Partners. Et se tourner vers les autres, écouter, ressentir leurs émotions serait, selon ce spécialiste, la clé d’un management réussi.

Lancé au mois de juin, une vingtaine d’entreprises du département ont déjà testé le programme de “ team building pilotage” (lire ci-contre). D’ordinaire, il se déroule sur les pistes de l’aéroport Dijon-Bourgogne. Son coût est de 1 000 € par salarié.

"L’univers de la conduite et celui de l’entreprise se ressemblent beaucoup. […] Rallier ces deux mondes n’est pas anodin." Thierry Cesareo, directeur de l’agence de ressources humaines et de développement commercial Azimut Partners

Lien vers l'article ici

Leave your comments

Comments

  • No comments found